VIIIème Bataillon

Forum de la guilde VIIIème Bataillon (Warhammer Online-Har Ganeth)
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Toc Toc Toc!!!

Aller en bas 
AuteurMessage
Zeerith
Récureur de Latrines
Récureur de Latrines


Messages : 5
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Toc Toc Toc!!!   Dim 19 Oct - 17:26

Je vis le jour par une belle nuit de pleine Lune aux seins de la guilde des guérisseurs de mon village. L'accouchement se passa sans grand problème, sauf que mon frère et moi-même avons attendu plusieurs heures avant de pouvoir se délecter de l'image de la déesse de la nuit. Revenons un peu à mes parents, ils sont les régents de mon village et issu d'une longue famille d'herboriste; mon père est donc l'herboriste de village ainsi que le guérisseur principal, tandis que ma mère s'occupe des relations commerciales avec les autres villages de notre belle région
Comme vous avez du le comprendre j'ai donc un frère jumeaux prénommé Nadril, mais nous ne sommes pas les seuls enfants puisque nous avons une petite sœur de quelques années notre cadette.

Par ces temps troublé, élever des enfants est difficile, surtout quand vos parents occupent des postent si important, donc dès notre plus jeune âge, mon frère et moi avons appris à nous débrouiller seuls; ce qui engendra un lien très fort entre nous, que seul d'autres jumeaux pourraient comprendre. C'est pourquoi nous étions souvent à l'écart des autres enfants de la tribu, nous jouions tout le temps ensemble et uniquement ensemble, et les autres enfants ne nous comprenant pas, étaient régulièrement dur avec nous.

A part cette « solitude » a deux, notre enfance se passa sans encombre, pourtant un jour notre sœur disparu pendant plusieurs jours; mon frère et moi participions au recherche sans l'accord de nos parents et surtout sans qu'ils le sachent. Comme d'habitude mon frère et moi étions ensemble pour la recherche. Au détour d'un chemin, nous trouvâmes une grotte avec des traces étrange jonchant son entrée; nous avons décidé d'y entrer pour espérer y trouver notre sœur. Et quelle ne fut pas notre horreur, lorsque nous y découvrîmes un ours, surement corrompu par quelconques démons, entrain de se délecter des restes de notre sœur, et trônant au milieu d'un monticule d'os d'un blanc soyeux. Nous sommes allé avertir immédiatement les chasseurs du village, pour que cette immonde créature soit tuée et ensuite purifiée. Depuis ce jour funeste, je ne supporte plus les lieux sombre et clos, qui me rappellent cette image immonde de ma sœur.

Suite à cette triste affaire, je me retranchai derrière un mutisme complet, même mon frère, pourtant si proche, ne parvint pas à me faire dire un mot durant une année entière; pire après cette souffrance psychologique, je m'enfuis du village sans dire mot à quiconque. Cette fugue dura plusieurs mois, pendant lesquels j'appris à me fondre dans l'ombre, pourtant si redouté, à subvenir à mes besoins (nourriture, boisson, habits, etc...). Après avoir récupérer un semblant de morale, je revins au village, mes parents et mon frère m'accueillir à bras ouvert et me préparèrent un repas digne d'une reine, puis ce festin terminé; je reçu la plus grosse fessée de ma vis ainsi qu'une punition à faire pâlir un condamné à mort. Finalement nous pouvions faire une cérémonie d'adieu à ma sœur toute la famille étant réunie.

Le reste de mon enfance, heureusement, se passa magnifiquement bien, mon frère et moi suivions le même enseignement, c'est-à-dire l’usage de l’épée et du pistolet ainsi que celle de notre foie pour combattre le chaos. Nous nous sommes engagés donc dans la même carrière pour abattre et détruire toute forme de mal. Comme lors de notre enfance, nous acceptions soit de travailler ensemble soit seul. Nous effectuâmes plusieurs missions avec succès et lors de l'une d'entres elles, ou j'étais seule, je parvins à sauver la vie d'un chasseur, du nom de Heric Jarias, après l'avoir soigné, je restais à ses cotés jusqu'à qu'il retrouve un peu de force, puis nous parlâmes de nombreuses heures de tout et de rien; s'en suivis une grande amitié qui est toujours d'actualité. Ce fût mon premier véritable ami. Après cette rencontre il m'arrivait de faire des missions soit disant seule, mais je rejoignais Heric, qui m'aider à les accomplir.

Suite à des informations récolté par mon frère sur un soit disant chasseur de démons qui sévissait non loin de notre forêt, je fus envoyé pour enquêter plus en profondeur, et je requis l'aide de mon ami Heric. Quelle ne fut pas notre surprise lorsque nous découvrons que ce chasseur de démons travaillait en fait pour des démons; plus précisément nous supposions qu'il a été corrompu par ces démons. Nous avons du choisir quoi faire, et finalement nous avons mis fin à ses jours. Malheureusement les démons, pour lesquels il travaillait, devaient avoir des desseins plus importants et n'avaient pas prévu qu'il soit découvert et tué. Leur rage se fit sentir instantanément, toute la forêt se mis à gronder te à trembler, et ses effets semblaient se diriger directement vers mon village; sans attendre je me mis à courir aussi vite que mes jambes me le permettait, vers chez moi. En arrivant je ne trouvai que dévastation, ruine et charnier. Le corps de mon père était crucifié à l'entrée de la guilde des guérisseurs, heureusement ma mère ne se trouvait pas au village à ce moment la et mon frère avait été envoyé en mission secrète. Mais tout le village et toute ma tribu avait disparu, était anéanti. Avec l'aide d'Heric, nous avons enterré autant de personnes que possible, je gravais sur un arbre proche du village ce qui s'était passé en ce jour funeste. Heric me laissa aller retrouver ma mère seule, d'autres affaires l'appelaient.

Je retrouva ma mère dans un village à plusieurs centaines de kilomètres de notre village; elle fut très surprise de me voir, et lorsque je lui annonça le massacre de notre village, je fus très étonné de sa réaction, elle ne fondit pas en larmes; mais se conduisit comme une mère doit se conduire, elle me prit dans se bras, me consola et me disant comme cela a du être dur de faire tout ce que j'avais fait quand j'avais découvert l'horreur de mon village; je fondis en larmes entre ses bras. Quelques jours semaines plus tard, nous avions décidé de partir au nord pour essayer de retrouver mon frère; qui d'après elle, était parti pour une mission très importante, mais tout ce qu'elle savait: sa mission se déroulait au nord du continent. Nous nous arrêtions dans tous les villages que nous rencontrions en faisant du commerce et en se renseignant sur une présence éventuelle de mon frère.

Après une année de voyage, nous décidons de nous poser quelques temps dans une ville très accueillante. Nous avons ouvert une échoppe d'herboriste, grâce à une année de commerce assez florissante. La vie s'écoulait tranquillement, l'échoppe remplissait nos bourses, Heric nous rendait même visite de temps à autres; même si ma mère avait un peu de mal de voir un homme tournait autour de sa fille; je lui expliquait notre "relation" et ma mère fut soulagé; pourtant elle gardait toujours un œil sur lui quand il était la. Au bout de plusieurs mois, je rencontrai un homme, qui venait flâner dans notre magasin; il venait tous les jours, était charmant, beau et très beau parleur, il me lancer des compliments à tout bout de champs; novice comme j'étais dans les questions de l'amour, je ne compris pas dans quoi je m'embarquais. Comme toute fille, je n'ai pas voulu en parler à ma mère, lui demander des conseils, je croyais pouvoir m'en sortir toute seule. Notre "idylle" dura plusieurs mois, jusqu’au jour où je le surpris entrain de faire le même manège auquel j'avais eu droit avec une autre fille de la ville; mon cœur se brisa en mille morceaux. Ma mère s’étant absenter pour affaire, je n'avais aucune épaule sur laquelle pleurer; et pour couronner le tout, il vint me voir quelques heures plus tard comme si de rien n'était; je lui balança à la figure que je l'avais vu en charmant compagnie, et lui me réplique que j'étais idiote, et que tous les hommes faisait la même chose; j'étais idiote car à ce moment la je le cru sur parole; je lui conseilla de partir très vite ou alors il aller se passait un malheur, il rigola bruillament, se retourna et s'en alla sur de lui, la tête bien haute, quand il fut a plusieurs mètres de l'échoppe, j'attrapai mon arc et je visait comme je n'avais jamais visé; la flèche partie si vite que personne ne vit d'où elle était venue, et elle se ficha au beau milieu de son jolie derrière, qui ne sera plus jamais aussi beau... Durant la soirée, toujours seule, je n'arrêtais pas de pleurer et une bêtise en entrainant une autre, je me trancha les veines des poignets, mon sang s'écoulait lentement, et je tomba rapidement dans l'inconscience.

Au matin je me réveillais dans mon lit, un mal de crâne énorme et des bandages aux poignés; bien que ne souvenant pas de tout, je ne compris pas comment je me suis retrouvé la; je vis entrer Heric, toujours aussi gentil, qui m'apportait une collation pour que je reprenne des force; il me cria dessus comme mon père l'aurait fais, puis me consola en entendant mon histoire. Il me rassura sur un point, il n'existe que peu d'homme comme celui que j'avais rencontré. Ma mère arriva quelques jours plus tard, et fut assez surprise de trouver Heric dans la maison, elle se mit à hurler qu'il l'avait trahi et patati et patata; puis lorsque je lui expliqua ce qu'il s'était passé, elle le pris dans ses bras pour le remercier, et lui jura qu'il faisait désormais parti de notre famille.

Je pris la décision de continuer la recherche de mon frère, ma mère resta en ville pour s'occuper de magasin d'herboriste; je lui jurai de faire bien attention à moi et de lui donner régulièrement des nouvelles. Un nouveau périple commençait.

La route du nord était dangereuse et longue, pourtant ma conviction de retrouver mon frère était forte et inébranlable. Pour ne plus souffrir par la faute d'un homme, c'était moi désormais qui choisissait mes compagnons amoureux, et seulement pour le nuit; de toute manière aucun des mes partenaires n'arriva à me faire changer d'avis.

Dans une ville, je vu une pancarte de recrutement d’une certaine compagnie nommée « VIIIe Bataillon », en me renseignant un peu autour de moi, j’ai vite compris que ce n’était pas une compagnie comme les autres mais plutôt un bataillon « d’élite » (quoique…) ; pensant faire partie d’une quelconque destinée, je me présenta devant le bureau de recrutement…….


Pseudo Ingame : Zeerith

Classe : Répurgateur

Race : Humain

Niveau : 13

Âge Irl (ca ne jouera pas dans la candidature ): 31

Votre expérience en terme de MMO : DAOC, SWG, WoW.

Votre expérience du Roleplay (JDR sur table, MMO, RPG-littéraire, etc...) : 14 ans de jdr dc en vrac Donjon et Dragons (2,3,3.5,et4), Chtulhu, In Nomine, JRTM, Star Wars, ...

Quel est votre livre de chevet? (si il y en a un.) : pas un mais pas mal de livre d'heroic fantasy

Un petite présentation du personnage que vous incarnez IRL (Héhé! *fier de sa blague* Héhé!): Je suis quelqu'un de calme, qui ne parle pas beaucoup, dc n'attendait pas de grande lyrique sur le channel de guilde de ma part.

Accepteriez-vous les ordres d'un Nain ou d'un de ces sales Elfes? : Il faut voir si ils sont compétents

Que seriez-vous prêt à donner à moi-même ou aux autres Généraux pour avoir notre soutiens? : Ma vie pour combattre le chaos, autrement un bonne bière me parait honorable

Comment avez-vous découvert notre guilde? : Par les forums de JoL

PS: Et voila un petit espaçage du texte :p


Dernière édition par Zeerith le Dim 19 Oct - 20:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Todrek
Seigneur de Guerre
Seigneur de Guerre
avatar

Messages : 112
Date d'inscription : 23/09/2008

MessageSujet: Re: Toc Toc Toc!!!   Dim 19 Oct - 20:32

B'jour !

[HRP]
Alors j'ai tout lu (et ouais j'suis un dingue moi !), c'est trés bien tu as une vrai histoire, par contre juste un petit bémol, il faudrait que tu espace ton texte, en plus il est bien structuré en paragraphe alors ça ne devrait pas être difficile, un p'tit saut de ligne entre chaque paragraphe rendrait vraiment la lecture plus plaisante.


Edit : Merci !

[/HRP]


Dernière édition par Todrek le Lun 20 Oct - 15:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haldur
Admin
avatar

Messages : 516
Date d'inscription : 14/09/2008
Age : 33

MessageSujet: Re: Toc Toc Toc!!!   Dim 19 Oct - 21:39

(Ma réponse en fin de soirée, j'ai pas encore eu le temps de tout lire. :s)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://8eme-bataillon.forum-actif.eu
Zeerith
Récureur de Latrines
Récureur de Latrines


Messages : 5
Date d'inscription : 19/10/2008

MessageSujet: Re: Toc Toc Toc!!!   Dim 19 Oct - 21:44

Désolé de la longueur, mais après avoir commencer j'ai eu du mal à m'arrêter Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gulnin
Général
Général
avatar

Messages : 316
Date d'inscription : 14/09/2008

MessageSujet: Re: Toc Toc Toc!!!   Lun 20 Oct - 8:44

Malgré que les candidatures soient fermées en ce moment Zeerith l'a proposé avant l'annonce. De plus il a l'air d'un gaillard bien sympathique. Donc j'suis pour l'intégration dans le bataillon. Après on ferme les candidatures pendants quelques temps histoire de former les nouvelles troupes.

V'là mon points de vue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Haldur
Admin
avatar

Messages : 516
Date d'inscription : 14/09/2008
Age : 33

MessageSujet: Re: Toc Toc Toc!!!   Lun 20 Oct - 13:04

Pour moi c'est d'acc' aussi !

(Gaffe à la conjugaison du passé simple. Je dis ça... je fais pas forcement mieux. Smile)

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://8eme-bataillon.forum-actif.eu
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Toc Toc Toc!!!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Toc Toc Toc!!!
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VIIIème Bataillon :: Administration et paperasserie. :: Candidatures - bureau d'inscription.-
Sauter vers: